methodes astuces

Bullet Journal (BuJo) : pour vous organiser avec un papier et un crayon

Il existe beaucoup de méthodes pour tenir une to-do list à jour. J’ai choisi de vous parler de la dernière que j’ai découverte (un peu tard) qui a le mérite de ne nécessiter qu’un carnet et un crayon, un peu de temps, et un peu de créativité: le Bullet Journal (ou BuJo pour les intimes).

Note à mes lecteurs : cette méthode qui me semble efficace a plutôt l’air d’avoir été adoptée par la gent féminine ou graphiste voire féminine-graphiste. Allez comprendre pourquoi…

Le Bullet Journal (#BuJo donc, comme écrit dans le titre) est une méthode d’organisation des tâches mise en place par Ryder Carroll (un garçon), designer américain. La méthode est expliquée là en anglais (site officiel), et en français ici et ici (entre autres, vous trouverez d’autres explications ailleurs).

Je vais moi aussi tenter de vous l’expliquer rapidement.

bullet journal

Il faut d’abord comprendre que le Bullet Journal est en même temps un calendrier, une liste de tâches, mais aussi tout ce que voudrez bien mettre dedans. En cela, il est personnel et d’autant plus facile à adopter.  Il n’est pas linéaire, c’est à dire que vous n’aurez pas toutes les tâches entre les page x et y, puis les listes, puis etc… En fonction du besoin, vous prenez la première page blanche qui vient et vous en faites ce que vous voulez. La seule chose à respecter est de lister cette page dans votre index.

L’index du Bullet Journal

L’index est capital dans un bullet journal. En effet, comme je l’ai précisé plus haut, hormis les premières pages figées que sont l’index et le calendrier annuel / semestriel, les autres pages apparaissent en fonction des besoins. Il est donc nécessaire de noter dans l’index où se trouvent les pages, pour référence ultérieure.

Le « future log », ou calendrier macro

Il s’agit ici d’un calendrier macro, établi sur deux pages, permettant de visualiser au choix les 6 ou 12 prochains mois. Dans ce calendrier seront reportées les tâches à faire « dans le futur », comme un déménagement, rendre un livre à la bibliothèque, etc…

bullet journal - future log
Future log – crédit Aquarelle Aqua (voir en bas d’article)

Le calendrier du mois

Sur deux pages encore, vous établissez:

  • page de gauche, la liste des jours du mois (numéro et nom du jour)
  • page de droite, les tâches du mois (que vous pourrez reporter ensuite dans les pages « quotidiennes »
Bullet Journal monthly
Vue du mois – crédit Aquarelle Aqua (voir en bas d’article)

Les jours

Chaque jour, sur la prochaine page planche, vous écrivez le nom du jour et les tâches du jours. Mais pas que. Vous pouvez y lister les événements (anniversaires, etc…) ou n’importe quelle note que vous souhaiterez. Une certaine nomenclature est utilisée pour chaque ligne:

  • le « – » indique une note,
  • le « o » indique un événement,
  • le « . » indique une tâche
    • une tâche terminée sera marquée « x » – et la ligne sera barrée en fin de mois,
    • une tâche reportée (dans le futur) sera marquée « > ». Attention, cette tâche devra apparaitre dans le « Future log »,
    • une tâche non effectuée mais planifiée à un jour donné sera marqué « <« .

Vous pouvez adopter bien entendu votre propre nomenclature (j’aime bien les cases à cocher pour les tâches). L’auteur de la méthode propose notamment d’ajouter des différenciateurs, comme l’astérisque « * » devant une ligne importante, un point d’exclamation « ! » devant les choses inspirantes (je ne comprends pas vraiment ce point) ou un oeil devant les choses à voir en détail. Clairement, cette nomenclature ne me convient pas et je choisirai moi-même ce que j’en ferai.

bullet journal planning hebdomadaire
Planning hebdomadaire – crédit Mylène (voir en bas d’article)

Tous les soirs, ou tous les matins selon votre organisation, vous allez créer votre entrée pour la journée suivante, et reporter (migrer) les tâches qui n’ont pas été effectuées. C’est ce point qui vous permettra d’être à jour dans votre cahier – et votre tête.

Les autres entrées

Vous pourrez avoir, à certains moments, besoin de prendre des listes d’autres choses, d’utiliser votre cahier pour par exemple lister les prochains livres à lire, ou films à voir, ou simplement les objets qui vous ont été empruntés. Dans ce cas, prenez la première page blanche disponible, donnez-lui le titre désiré, reportez le numéro de la page dans l’index et le tour est joué. Vous pourrez reprendre le décompte des jours à la page suivante.

Rien compris ? Voici la vidéo d’explication officielle

À tester, donc

Ce qui est intéressant dans cette méthode, ce n’est pas forcément de savoir si elle fonctionne ou pas, quoique je pense sérieusement que cela peut fonctionner, il n’y a pas de raison. C’est surtout que ces cahiers ont permis à beaucoup d’internautes de libérer leur créativité.

Certains s’en servent pour savoir combien de verres d’eau ils ont bu dans la journée, d’autres pour tracker leur état d’esprit quotidien, d’autres encore pour se souvenir des événements marquants de leurs journées. Dans la plupart de cas les pages font toujours preuve de créativité. Stickers, dessins, calligraphie ou simplement sobriété excessive, chacun s’exprime comme il le souhaite. Voici une copie d’écran du Pinterest que j’ai créé pour l’occasion:

bullet journal exemples
et oui j’utilise Pinterest…

Tout cela m’a réellement fait envie de tenir un BuJO. Je suis en train d’en commencer un, pour Septembre. Je vous tiendrai au courant de son avancée, si possible en mettant quelques photos (mais ne vous attendez pas à des prouesses de créativité).

Il est bon de préciser que les images d’illustration ci-dessous m’ont été gentiment et gracieusement fournies par Mylène / Bujo_Planner, que vous pouvez retrouver sur Instagram et par Aquarelle Aqua, membre du groupe Facebook BuJo façon française.

 

1 pensée sur “Bullet Journal (BuJo) : pour vous organiser avec un papier et un crayon”

  1. C’est marrant par ce que j’ai souvent fait des carnets un peu similaires (mais pas aussi aboutis), le souci est que je ne suis pas assidue et que j’oublie de le consulter (mais ça c’est un trouble psycho 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *